Rencontre d'une couturière en herbe

Nous faisons une nouvelle rencontre sur le Comptoir ! Je vous avais prévenu qu'ici nous découvrirons des gens biens, alors aujourd'hui je vous présente Mélanie, qui a accepté de répondre à quelques questions.
Je ne pensais pas un jour rencontrer sur mon lieu de travail une couturière en herbe (je travaille dans les travaux publics, autant dire, qu'on manie mieux la tractopelle que la surjeteuse), pourtant c'est bien au détour d'un couloir de bureaux que nos aiguilles se sont croisées. 

Parisienne, fraîchement trentenaire, elle rêvait petite d'être maîtresse d'école. Aujourd'hui, elle a un travail qui la passionne : chef de projet dans les SI, mais surtout elle ne cesse de rêver et surtout d'avoir encore des envies : ouvrir un salon de thé, devenir pâtissier, organiser des mariages, construire des meubles en carton...
Vous l'aurez compris... on ne pouvait que très bien s'entendre !

Que t'évoque la couture ?

Quand j’étais petite je regardais Cendrillon en boucle. Un de mes moments préférés étaient la création de la robe par les souris : ça avait l’air si simple. Je finissais toujours par courir dans ma chambre prendre une de mes robes et essayer de la transformer en robe de princesse avec tout ce qui traînait dans ma chambre. Pas besoin de vous dire que le résultat n’était pas là, j’ai fini par perdre patience et arrêter de croire que créer une robe était facile.
Et puis il y a deux ans j’ai retrouvé ma volonté à créer des choses en partant d’un bout de tissu. Je ne trouvais pas mon bonheur dans les magasins et j’ai commencé à faire des sacs. En partant d’un tissu plat, j’aimais lui donner du relief, de la 3D, et d’en faire quelque chose d’utile. et voilà mes premières créations commençaient. 





Comment as-tu appris à coudre ?

J’ai demandé à maman et ma grand-mère. Elles m’ont expliqué les bases de la couture et l’utilisation d’une machine à coudre (comment faire une canette, le point zig zag, coudre sur l’envers...). je revois ma maman me dire : "Pas si vite sur la pédale !"
Et puis maintenant je cherche sur internet des vidéos de techniques sur des points précis (pose d'une fermeture éclair, coudre une boutonnière...)




 Combien d'heures y consacres tu  ? 

Par mois, entre 10 et 15 heures je pense. Mais c’est par période : Je peux passer un week-end entier enfermée devant ma machine à coudre sans manger et ne plus y toucher ensuite pendant 3 semaines.
C'est vraiment pour moi une pause détente, ça me vide l’esprit, je m’évade. J’ai l’impression que dans chaque création que je fais je laisse un petit bout de moi.




Qu'est ce que tu aimes dans la couture ?

Créer des objets en partant de 3 bouts de tissus. Mélanger les textures, les couleurs, les formes. On peut tout faire, aucune limite, tout est possible.
Et ce n’est pas qu'une activité manuelle : malgré les patrons, ou les consignes ça demande beaucoup de réflexion et de logique. Et comme dans une recette de cuisine tu rajoutes toujours une touche personnelle : c'est ce qui rend ta création unique.




Quelle est ta plus grande qualité qui te sert en couture ?

Peut être l’envie d’offrir. Et je m’applique beaucoup plus quand c’est pour une autre personne. 

Qu'est ce que tu aimes offrir alors ?

Autour de moi des bébés sont arrivés... Alors je me suis lancée dans les cadeaux de naissance. J’ai découvert que pour un bébé il était possible de faire plein de choses simples : bavoirs, sorties de bains, tapis à langer, sac à langer. Et puis j’ai commencé les vêtements pour bébés : quelques robes en 12 et 18 mois, des salopettes, des barboteuses. Il y a une semaine j’ai fait mon tout premier top pour moi cette fois, et j'aimerais continuer les vêtements taille adulte.


La truc en couture que tu ne comprends toujours pas  ?

Encore ce matin j’ai essayé mais je n’arrive pas à utiliser ma pince pour poser des pressions. Ça ne m’a pas l’air compliqué mais ça ne veut pas.
Et aussi poser un biais en angle droit. J’essaie toujours de m’arranger pour que l’angle finisse arrondi, car sur 90 degrés c’est pas ça... malgré les dizaines videos que j’ai pu regarder !

La dernière pièce dont tu es la plus fière ?

Ma valisette pour bébé : 3 fermetures éclair, du tissu plastique, pose de passepoil, j’avais adoré.






Ton plus gros échec couture ? 

Au tout debut, j’avais voulu me faire une pochette pour mon télephone, ça avait air simple : des rectangles. Le téléphone n'a jamais pu rentrer : j’ai essayé 3 fois puis j’ai arrêté...

Parle nous de ton premier vêtement cousu pour toi ?

Comme je disais il y a une semaine, un top style débardeur : ‘top saint-Brevin-les-Pins’ : tissu noir avec des imprimés de fleurs blanches. Col rond bordé de biais, finitions arrondies. Et en plus il est portable :)



Quelle machine à coudre utilises tu ?

Une de la marque Husqvarna : je me la suis achetée 6 mois après mes débuts. J’utilisais avant une vieille de ma maman mais elle était compliquée à utiliser (20 miniutes pour mettre la canette ce n’était pas possible). Celle-ci je l’adore, simple mais efficace.



Où couds tu ? 

J’ai la chance d’avoir une pièce qui me sert de chambre d’ami où j’entrepose tout mon fouillis. Mais j’aime bien coudre dans la pièce principale sur la table du salon. Alors généralement la machine à coudre, la paire de ciseaux, le découd vite, restent sortis, mais le reste est bien rangé dans le placard de la chambre d’ami.

Quel est ton budget couture par mois ?

Tous les 2 mois, 150 € (je ne me rends pas compte : c’est beaucoup ?!). L'investissement de départ est plus important, mais ensuite on commence à avoir tout le matériel et il ne manque plus que le tissu.

As tu d'autres passions créatives ? 

OHHHHHHHHHHH oui.
Je fais de la mosaïque sur des pots de fleurs et cadres, du dessin même si cela fait longtemps que je n'en ai pas refait, de la pâtisserie, comme les cupcakes j’avais envie d’apprendre à faire un super beau glaçage avec une poche à douille.
J’aimerai faire des meubles en carton aussi (si si c’est possible ça existe et c’est génial),.

Ton prochain challenge couture ?

Un chemisier pour apprendre à faire des manches

Un endroit où l'on peut voir tes réalisations ?

Sur ma page Facebook : On s'enmel


Un grand merci à Mélanie d'avoir répondu à toutes ces questions ! J'espère que cette belle rencontre vous aura plu aussi à vous et à bientôt pour de nouvelles découvertes de gens biens sur le Comptoir...
 


0 commentaires:

Enregistrer un commentaire