Je vous le disais lors de la réalisation de la pochette à langer, je me suis mise à coudre pour les bébés...

Après avoir donc réalisé un cadeau de naissance qui sera plus utile pour les parents que pour Lilou, voici donc un vrai cadeau pour elle, chapeau de soleil, top et bloomer : une tenue complète et fleurie !



Le matos :

  • 50 cm de coton fleuri
  • 20 * 50 cm de coton blanc pour le top
  • Pour le bloomer : 40 cm d’élastique de 1.5 cm de large pour la ceinture + 25 cm d'élastique de 0.5 cm de large pour les jambes

Pour les tissus, il va être difficile de retrouver les mêmes... le coton fleuri est un coupon de 50 cm que l'on m'a gentillement donné, mais je ne pourrai pas retrouver sa provenance. Néanmoins, un coton liberty est l'idéal. 

Enfin pour les patrons, (car oui, difficile pour moi d'envisager des vêtements pour bébé sans modèles...), une amie m'a prêté plusieurs livres de patrons pour enfants. J'ai trouvé le chapeau de soleil et le bloomer dans le livre "Objets couture pour bébé" de Sylvie Blondeau et le top dans le livre "Intemporels pour bébé" de Astrid Le Provost. J'ai choisi le 3 mois, pour une naissance en mai, cela devrait être bon pour cet été !

Ce qui me ravit :

  • Pouvoir réaliser toute une tenue en quelques heures, c'est quand même très satisfaisant ! Les modèles sont simples à réaliser et ça va vite !
  • Pas besoin d'avoir beaucoup de tissu... L'avantage, pour de si petits vêtements : on va pouvoir mettre à profit nos chutes de tissus ! J'ai plusieurs sacs remplis de petits morceaux de tissus que je ne veux pas jeter... je sais maintenant quoi en faire !
  • On trouve facilement des patrons pour bébés gratuits sur internet : petites robes, bloomers et accessoires... c'est l'avantage par rapport aux modèles adultes, il y a quand même plus de choses faciles !
  • On trouve dans le commerce beaucoup de vêtements vraiment craquants, mais je suis contente d'avoir réalisée moi-même une tenue pour Lilou, c'est un cadeau plus personnel !

Ce qui m'ennuie :

  • La taille... parce que même si ça me parait rikiki comme vêtement, je vois bien qu'entre un 3 mois et un 6 mois il y a une sacrée différence ! Alors j'espère que ça lui ira et à la bonne saison surtout !
  • Pour le top, je n'ai pas vraiment suivi le patron... D'ailleurs le livre "Intemporels pour bébé" est très beau, mais les explications pour ne sont vraiment pas claires ! Et pourtant des chemisiers j'en ai fait et des bien plus compliqués... Je suis partie des mesures en 3 mois du livre, mais j'ai ensuite transformé en supprimant les manches et en posant à la place un biais sur les emmanchures, en faisant un col rond avec du biais également et surtout une ouverture dans le dos qui se referme avec un nœud. (Pour la fermeture du dos, je me suis inspirée de ma Blouse Bianca, souvenez-vous...)
  • Toutes ces petites coutures... j'ai plutôt l'habitude de faire des ourlets sur 80cm de long... et là il n'y a que des minis coutures de 5cm. Alors certes, c'est plus rapide, pour autant il faut quand même être assez minutieux ! 
  • Pour les finitions, j'ai réalisé les coutures intérieures à la surjeteuse... Avec du recul, j'aurais peut-être pu opter pour des coutures anglaises qui permettent de ne pas avoir de fil en contact avec la peau... Peut-être est-ce mieux adapté pour des vêtements d'enfants ?

Bref :

Il me manque encore un peu d'expérience sur la confection de si petits vêtements ! Je n'ai pas non plus d'exemples de vêtements pour m'inspirer chez moi (Pour savoir comment monter une doublure d'une veste, il m'a suffit de décortiquer mon propre manteau acheté dans le commerce...mais pour un bloomer c'est plus compliqué, je n'ai pas ça sous la main !).
Je suis quand même très contente du résultat, au moins visuellement c'est ce que j'avais en tête !
Et pour la taille, je croise les doigts et j'attends cet été !
J'espère recevoir une photo de Lilou dans cette tenue (message explicite pour les parents :) ) et ceci même si le chapeau lui tombe sur le nez !

Je crois qu'aujourd'hui je vais vous parler du vêtement le plus simple que j'ai cousu cette année ! Et pourtant, ce n'est pas celui qui a le moins de succès... comme quoi bien souvent, les choses pas compliquées sont des valeurs sûres !

Voici un sweat sans manches mais qui tient chaud avec son molleton tout doux et son motif doré, j'ai nommé : le sweat à-nanas!

Le matos :

  • 80 cm de molleton ou de lainage souple
  • Rien d'autre ! ni thermocollant, ni boutons... je ne vous mentais pas quand je disais que c'était facile ;)






Pour le molleton, j'ai une fois de plus flashé sur les tissus Aime comme Marie vendus chez Motif Personnel. Souvenez-vous je vous en parlais pour le top Pam pas plus tard qu'en début de semaine.
Cette fois c'est bien les ananas qui nous ont fait chavirer le porte-monnaie. Et je dis "nous" car, sur ce coup je ne suis pas seule, Nina m'a aussi suivie. En plus des cotons blanc et turquoise qui attendent encore leur patron, j'ai trouvé ce molleton gris de toute douceur !
Bien qu'assez cher au mètre, pour faire un sweat sans manches, je n'ai eu besoin que de 80cm.

Pour la patron, j'aurais pu opter pour la "méthode Nina": sans patron, au feeling, en découpant 2 carrés et en les assemblant... Mais ceux qui me connaissent, savent que ce n'est pas mon genre...
Alors j'ai trouvé dans un Burda Couture Facile mon bonheur, à savoir un patron pour un sweat avec un col droit, de larges emmanchures, une petite poche devant et une ceinture resserrée avec un cordon.

Ce qui me ravit :

  • Ces ananas dorés qui font pétiller les yeux ! 
  • Ce coton molletonné si doux, que je glisse sans cesse mes mains dans la poche ! 

  • La coupe avec de grandes emmanchures, que l'on va aussi bien porter sur un petit t-shirt en ce moment, ou sur un gros pull il y a encore quelques semaines
  • Les finitions : au lieu de réaliser un ourlet classique en repliant 2 fois tout le long des ouvertures, j'ai surjeté les bords et j'ai fait une couture en repliant qu'une seule fois le tissu (vous suivez ?). Ça m'a permis de n'avoir à coudre que 2 épaisseurs au lieu de 3, et d'éviter donc le surplus de tissu sur les côtés qui aurait été un peu disgracieux. A réaliser uniquement avec une surjeteuse (on en parle justement ici)

Ce qui m'ennuie :

  • Finalement, pour les jours les plus frais, on aurait quand même envie d'avoir des manches !
  • Mon raccord motifs sur la poche : un échec total. Pourtant j'avais prévu à la découpe que les feuilles des ananas coïncident... mais c'est bien raté, l'élasticité du tissu m'a joué des tours !
  • Le prix du tissu : sans remettre en cause la qualité et le savoir-faire français dans la confection de ce tissu, il faudra tout de même débourser 25 euros le mètre. Pour réaliser le gros sweat à capuche pour cocooner tout l'hiver, ça fait un budget. On cherchera donc plutôt des petites pièces à coudre !

Bref :

Je ne le porte que le week-end, mais c'est réellement le meilleur sweat que j'ai pour passer une aprem à... coudre : Ne pas avoir de manche, permet une grande flexibilité !
Voilà un modèle que je conseille à tous les débutants ! En choisissant un beau molleton de qualité, la satisfaction sera au rendez-vous :)



Le top Pam, c'est un combiné réussi !
Patron et tissu, achetés chacun séparément sans grandes idées derrière la tête, mais quand ils se rencontrent c'est une évidence...



Le matos :

  • 1m de tissu, coton léger, viscose, soie ... 
  • Un peu de thermocollant pour la parementure du col
  • Et puis c'est tout !

J'ai trouvé le tissu au salon Création et Savoir-Faire en novembre dernier... Oui, déjà plusieurs mois qu'il dormait dans mon placard !
Je l'ai acheté chez Motif Personnel, si vous ne connaissez pas ce site en ligne (qui avait un stand au salon pour l'occasion), je vous conseille d'y faire un tour : vous trouverez plein de tissus de créateurs ainsi que la possibilité d'imprimer son propre motif sur un tissu !
J'ai particulièrement craqué sur la marque de tissus Aime comme Marie (et je sais qu'elle n'a pas laissé Nina indifférente non plus ;) ) avec la collection "Léger comme une plume" gris foncé.



Pour le patron, j'avais acheté le magazine La Maison Victor de février car je trouvais leurs modèles et surtout leurs visuels vraiment très attrayants! Avec Burda Couture Facile, ce sont mes 2 magazines préférés... il faut dire que ce n'est pas très compliqué vu toutes les horreurs que l'on trouve chez le marchand de journaux au rayon couture... Mais ces 2 là sont très réussis !
Tout ça pour dire que ce magazine est une vraie vague de fraîcheur dans le monde de la couture et que le patron Pam est une coupe très simple mais qui m'a tout de suite plu



Ce qui me ravit :

  • L'association entre le tissu et le patron, 2 coups de cœur, ils étaient faits pour s'entendre !
  • La facilité à réaliser le modèle, en quelques heures me voilà avec une jolie blouse et les finitions sont parfaites (il faut dire qu'avec la surjeteuse en plus, c'est facile), aucune difficulté rencontrée ! Encore même plus facile que la blouse Bianca de la semaine dernière
  • Le tissu est très agréable, c'est un viscose qui se tient bien et est très doux. Le motif plume reste assez discret


Ce qui m'ennuie :

  • J'espère juste que le tissu sera assez résistant aux différents lavages et qu'il ne peluchera pas... pour l'instant il tient !

Bref :

C'est un modèle que j'adore et que je porte très souvent !
Pourtant en craquant sur le tissu, je me suis quand même bien demandée ce que je pourrais en faire, mais il faut croire que le patron Pam est arrivé au bon moment. Une blouse idéale pour le printemps qui s'installe... et pour flâner dans une brocante aux Abbesses !



Rien de mieux que de démarrer la journée avec un délicieux smoothie, frais et fait maison !

Au petit déjeuner pour bien tenir toute la matinée ou au goûter pour une pause plaisir : un smoothie sain et plein de vitamines c'est quand même mieux qu'un gâteau gras et sucré ;) (en tout cas c'est une bonne alternative)

Aujourd'hui, je vous propose de rencontrer Tiphaine, parisienne tendance et healthy, qui nous fait découvrir ses recettes de smoothies rapides à réaliser et très nutritives pour faire le plein d'énergie ! Des recettes testées et approuvées par le Comptoir bien sûr :D


"Dans mon blender : place à l'imagination et à la gourmandise !"

Le Green Smoothie


Détox et complet : idéal après une bonne séance de yoga matinale (pour le yoga, retrouvez les conseils du comptoir ici)

Une poignée de légumes crus vert + des fruits + un liquide + épices et herbes aromatiques et en
option des "superfoods"
  • 150 ml d'eau de coco fraîche
  • 1 poignée de jeune pousses d épinards
  • 1 petite branche de céleri
  • 1/2 avocat
  • 1/2 banane
  • 1/2 poire 
  • 1/2 pomme
  • 1 petit morceau de gingembre frais
  • Le jus d un citron

Smoothie Agrume



Il réveille et nous fait une belle peau :)

• 1-2 orange
• 1/2 pamplemousse
• 1 carotte
• Le jus d'un citron
• Un morceau de Gingembre frais (pour le coup de fouet)
• Une pincée de curcuma



Smoothie Exotique


Pour patienter jusqu'aux prochains voyages...
  • 1/2 mangue bien mûre
  • 2-3 tranches d'ananas
  • 1 banane
  • Du lait de coco
  • 1 cuillère à café de vanille en poudre ou 1/2 gousse de vanille
  • Topping : noix de coco en copeaux



Smoothie Énergétique


Idéal pour les matins pressés pour bien tenir jusqu'au déjeuner !
  • 1 banane
  • 1 grosse cuillère à soupe de flocons d'avoine (30g)
  • 1 cuillère à soupe de purée de cacahuète
  • Un peu de lait d'avoine
  • Eau minéral si besoin
  • 1 pincée de cannelle

Smoothie gourmand



Idéal à l'heure du goûter entre amis...
  • 1 cuillère à café de poudre de cacao cru ou chocolat en poudre
  • 1 cuillère à soupe de purée de noisettes ou de cacahuètes
  • 1 banane
  • Recouvrir de lait de noisettes <3
  • 1 pincée de cannelle
  • Topping : quelques éclats de chocolat


"Et Voilà !"


Avec Louise, on a particulièrement apprécié le smoothie agrume avec la touche de Gingembre... Un délice. Toutes les recettes peuvent être déclinées à l'envie, à vous de jouer !

Comme nous, vous pouvez suivre tous les coups de cœur voyages, déco et fooding de Tiphaine via son compte instagram : titiloos on adore ! :)

Venez partager vos recettes au Comptoir, on vous attend !

Coudre pour les bébés... ? Non pas que ça ne soit pas mon truc, mais on peut dire que je n'avais jamais vraiment eu l'occasion !
Mais ça, c'était avant... Avant 2016, cette année prometteuse en naissances !

Voici donc ma première réalisation : Une pochette à langer pour Lilou qui sera parmi nous fin mai.
Le concept est simple (bien qu'il me dépasse encore un peu aujourd’hui) une petite pochette à transporter partout, qui une fois ouverte, propose un tapis avec un petit coussin intégré, des pochettes de rangement sur les côtés et une serviette amovible.




Le matos :

  • 50cm pour chaque tissu intérieur et extérieur : j'ai acheté 2 coupons complémentaires chez les Coupons de Saint Pierre. Un blanc avec des pattes de chat grises et l'autre gris avec les pattes de chat blanches
  • 4m de biais pour entourer les serviettes (fait maison dans le tissu extérieur gris) : j'ai découpé une longue bande de tissu que j'ai ensuite replié au fer
  • 50cm de tissu éponge : pour ma part j'ai acheté une serviette taupe chez Zara Home, que je trouve de bonne qualité. Je l'ai ensuite découpée pour en faire 2 petites.
  • Un peu de ouate pour rembourrer l'oreiller
  • 4 boutons pressions pour fixer les serviettes au tapis
  • 1 gros bouton pour fermer : j'ai opté pour un bouton que j'ai recouvert avec le tissu blanc




Ce qui me ravit :

  • Le super tuto de Pour mes jolis mômes, trouvé sur le net ! Les explications sont très claires et la réalisation est vraiment facile. J'ai tout suivi à la lettre et en quelques heures, c'est bouclé
  • J'ai réalisé 2 serviettes amovibles, afin de pouvoir tourner entre les lavages
  • J'ai vraiment craqué sur les 2 tissus trouvés aux Coupons de Saint-Pierre, le blanc et le taupe vont vraiment bien ensemble. Et je trouve le coton piqué bien adapté pour ce modèle.
  • J'ai donc hâte de continuer la création d’accessoires dans ces 2 tissus ! Si vous avez des idées, je suis preneuse :)

Ce qui m'ennuie :

  • Pas grand chose à part la pose de biais sur le tissu éponge... assez galère, et très long
  • Peut-être que pour les rangements, j'aurais préféré imaginer une poche qui se ferme... A voir à l'usage, j'attends donc le retour d'expérience !

Bref :

Je suis très contente du résultat et cette pochette a déjà reçu beaucoup de compliments ! J'espère surtout qu'elle plaira à la principale intéressée...
Allez, j'attends les prochaines naissances pour remettre ça, qui s'y colle ?!! :)





Vous êtes plusieurs à nous avoir posé la question (bon OK, vous n'étiez que 2, mais c'est amplement suffisant pour me motiver à écrire un article !)... comment choisir sa surjeteuse ?

Mais avant tout, c'est quoi une surjeteuse ?




Ce que dit la science :

La surjeteuse est une machine qui assemble, surfile et coupe, tout en même temps !
Et comme si ça ne suffisait pas, les coutures réalisées sont des coutures élastiques, c'est donc l'idéal lorsque l'on travaille le jersey, la maille, le lycra...

Avec la machine à coudre, il faudra 3 étapes pour chaque couture, à savoir : assembler avec un point droit, couper les tissus aux ciseaux, surfiler avec un point zig-zag... vous l'aurez compris, la surjeteuse fait tout en une seule étape et en plus c'est encore mieux fait qu'avec une machine à coudre et toute la bonne volonté qu'on pourrait y mettre !

Mais attention, une surjeteuse ne remplace pas une machine à coudre... La surjeteuse ne se limite "qu'à" surfiler. Vous ne pourrez pas faire tout ce que propose une machine à coudre : faire des ourlets, des coutures droites, la pose de biais, de zip, faire des boutonnières... Bref, la surjeteuse est un complément à la machine à coudre mais ne la replacera pas !





Les gens qui en parlent bien :

Parce que avant d'investir, j'ai longuement fouiné sur le web, et j'ai trouvé plein de gens qui parlaient de tout ça hyper bien !

Alors pour comprendre la différence entre les surjeteuses 3,4 et 5 fils, pour choisir entre une surjeteuse simple ou surjeteuse + recouvreuse, pour les tests de différentes marques, voici quelques articles :

  • Chistelle coud est une des personnes les mieux placées pour parler de la surjeteuse, son expérience est précieuse : elle en a même écrit un bouquin !
  • Enfin, d'autres articles ou forums qui m'ont convaincue : ici, ici, et



Mon avis (et mon choix...) :

Alors non, vous l'aurez compris, la surjeteuse n'est pas indispensable. Beaucoup de couturières expérimentées s'en passent très bien... mais quand on l'a testée, c'est difficile de s'en passer.
On gagne très vite en temps et en qualité lorsque l'on réalise des pièces de prêt-à-porter non doublées, comme des blouses, chemises etc.

Pour ma part j'ai opté pour une Brother 3034D, j'ai eu la chance de pouvoir la tester quelques mois avec celle d'une amie avant d'investir, et j'ai été conquise !
L'enfilage n'est vraiment pas la mer à boire : si un fil se casse, ne tentez pas de rattraper en renfilant juste celui-ci, coupez tout et renfilez-les 4, au final vous gagnerez du temps !
J'ai trouvé que c'était un très bon rapport qualité/prix : ce n'est pas un premier prix, car ces modèles sont souvent des casse-têtes pour l'enfilage, mais je n'ai pas non plus opté pour les plus perfectionnés car je n'ai pas trouvé d'idées pour optimiser toutes leurs fonctions !




Je l'utilise sur tous les vêtements non doublés que je réalise. (Pour exemple, ces robes, cette chemise, cette blouse, ce short, ces coussins ont été faits avec l'aide d'une surjeteuse) Je m'en sers également pour surfiler uniquement (sans assembler) certains tissus qui effilochent beaucoup (une petite pensée pour cette veste en tweed que je suis en train de confectionner et qui me sort par les yeux...)... ça évite d'avoir des fils qui s’accrochent partout sur mon tapis et surtout c'est une préparation qui facilite ensuite les assemblages !
En revanche, je ne m'en sers pas pour les pièces doublées comme les vestes et les manteaux, car il est préférable de ne faire qu'une couture droite et de l'ouvrir au fer pour avoir un effet plus plat.

Prenez donc le temps de réfléchir aux types de confections que vous faites, et si vous réalisez beaucoup de coutures qui nécessitent de surfiler ou avec des matières élastiques, l'investissement dans une surjeteuse est une excellente option !



Nos bonnes adresses :

  • Le site anglais Sewing Machine Direct propose des prix imbattables pour les surjeteuses Brother ! (Du moins, tant que l'Euro ne s'en sort pas trop mal face à la Livre...). Même si vous n’êtes pas fluent en anglais, commandez les yeux fermés, le service est impeccable. C'est d'ici que vient la mienne, vous recevrez en cadeau 12 cônes de fil, de quoi faire pas mal de surjets et l'adaptateur pour la prise française est fourni !
  • Si vous n'êtes pas du genre à commander sur internet et que vous souhaitez voir/toucher les machines, je peux vous conseiller la boutique à côté de République, Coudre Paris, les vendeurs sont disponibles et répondront à toutes vos questions, j'ai testé !
  • Enfin, une dernière bonne adresse, non pas pour acheter une surjeteuse mais pour être convaincu de la surjeteuse : les cours de Christelle ! Je vous en parlais plus haut, cette reine de la surjeteuse propose des cours dédiés à l'utilisation de cette machine. Un cours débutant vous permettra de découvrir pendant 3h une surjeteuse. Pour ma part, je me suis inscrite en avril au cours "Fantastique Surjeteuse" pour découvrir toutes les fonctionnalités (en plus d'un surjet 4 fils...) que peut offrir cette machine et j'ai hâte... je vous raconterai ça très bientôt



Si cette article a pu vous décider dans l'achat d'une surjeteuse m'en voilà ravie ! Et si d'autres questions venaient, n'hésitez pas, je tacherais d'y répondre.