Après plusieurs jours semaines passées le nez dans les cartons de déménagement, je réapparais le temps de vous parler de ma robe Imagine ! Et en cette fin d'année, je suis un peu bavarde...

La marque de patrons Louis Antoinette (souvenez-vous de la petite rencontre juste ici) a lancé pour cette fin d'année son concours Hacklamode Saison 2 !
C'est donc le patron de la jolie robe Imagine qui est offert, avec pour objectif de se l'approprier et d'en faire une création unique et originale !




Pour l'occasion du concours, je me suis amusée à imaginer (c'est le cas de le dire) une petite vidéo en stop motion, et je vous remercie pour son accueil sur Instagram !


Le matos :

  • 1 m 50 de tissu principal
  • 1 m 50 de doublure (facultatif)
  • Un petit coupon 40 * 40 cm pour l'empiècement dos (facultatif)
  • Un zip invisible de 60 cm
Afin que cette prochaine année soit pleine de paillettes, j'ai opté pour un tissu à sequins de chez Pretty Mercerie. Ce n'est pas un tissu de déguisement comme on peut en trouver pas très cher au Marché Saint Pierre, c'est un vrai et beau tissu pour une tenue de soirée.
L'inconvénient du tissu à sequins (en plus de sa complexité à être cousu, mais ceci je vous en parle un peu plus bas) est que l'envers n'est vraiment pas agréable sur la peau ! J'ai donc opté pour une doublure sur l'ensemble de robe (sauf l'empiècement dos qui est ajouré). La doublure noire bemberg provient des Coupons de Saint Pierre (comme la plupart de mes doublures...)
La jolie dentelle pour le dos vient également de chez Pretty Mercerie. Elle est très douce et très agréable à même la peau.



Ce qui me ravit :

  • Quoi de mieux qu'un chouette concours en cette fin d'année pour se motiver à réaliser sa robe du nouvel an ! D'autant qu'avec un déménagement en décembre, je me voyais déjà prise de court pour confectionner ma tenue...Mais en s'y prenant à temps, j'y suis arrivée
  • J'ai réussi à coudre ce tissu à sequins : en prenant son temps et y allant pas à pas, tout se fait, même les pinces, les plis creux, la pose d'un zip invisible etc.
  • Elle est entièrement doublée, et pour des raisons pratiques et esthétiques, la doublure a été cousue à la main, alors certes c'est encore plus long, mais ça valait le coup
  • Ce patron est juste magnifique, pour avoir vu toutes les réalisations du concours, cela prouve qu'un patron peut vraiment se décliner à l'infini et que les interprétations de chacun sont vraiment uniques !

Ce qui m'ennuie :


Prenons un peu le temps de parler d'un sujet qui m'a beaucoup préoccuper pour ce projet : coudre le tissu à sequins.
En effet, rien de très contraignant sur cette robe à part ce fameux tissu, qui m'a certes beaucoup inspirée mais lorsque je l'ai reçu les questions ont commencé à se poser !
Je partage donc mon expérience qui j'espère permettra à d'autres de franchir le cap...

  • Alors oui, soyons clair, coudre du tissu à sequins, c'est long, mais vraiment très long ! En plus de la complexité du tissu, il a fallu ici aussi prévoir une doublure cousue à la main. On choisit donc un joli modèle et surtout un joli tissu (car oui, on trouve toutes les qualités de tissus à sequins, et vu le temps qu'on y passe autant qu'il en vaille le coup... si c'est pour semer tous ses sequins au moindre mouvement en soirée, ça n'a pas d’intérêt !). Le tissu choisi de Pretty Mercerie est réellement de bonne qualité, d'une part les paillettes sont petites (donc plus faciles à positionner) et surtout elles tiennent bien individuellement, ce qui veut dire que lorsqu'on coupe, on n'a pas toutes les paillettes voisines qui se décrochent !


  • Après quelques lectures sur le net, les premiers conseils étaient de choisir un modèle simple, et on peut dire que je n'ai pas respecté cette règle : cette robe Imgine n'a rien d'un basic, et pourtant j'ai pu réaliser tous les points techniques du modèle : pose du zip invisible, pinces poitrines et épaules, plis creux, poches... Encore une fois il faut juste prendre son temps, mais rien n'est impossible !
  • Préparation du tissu : évidemment, on ne le lave pas en machine ! Il faudra passer par le pressing... 
  • Il faut prévoir de bons ciseaux de coupe (mais vraiment bons) et surtout on oublie ses précieux ciseaux de couture, car les lames ne seront vraiment pas en bon état après... Prévoir un aspirateur pas loin, car on se retrouve très rapidement avec un sol jonché de paillettes !


  • En plus du temps, on prévoit aussi un beau stock d'aiguilles machine ! Car oui quand on commence à cumuler les épaisseurs, ça casse... Pour ma part, j'ai dû utiliser au moins 8 aiguilles ! Il y a certains passages plus compliqués (au début tout va bien avec 2 épaisseurs, c'est sur la fin que ça coince !!), dans ce cas ne pas hésiter à coudre en tournant la molette à la main...
  • Comme pour chaque ouvrage, on n'oublie pas de repasser, mais surtout, pas trop fort et avec une pattemouille, afin de ne pas brûler les paillettes (100% polyester !) . Cette étape reste très importante, notamment pour bien positionner les sequins lors des coutures, et il ne faut pas hésiter à les positionner à la main avant de passer le fer (ah ben oui c'est long !)
  • On évite les coutures visibles (surpiqûres, ourlets...) car ce n'est vraiment pas esthétique sur les paillettes, si l'on veut bien maintenir une couture ou faire un bel ourlet il va falloir passer à la couture main...
  • Rien de particulier à dire sur la couture d'un zip, de pince..., on fait pareil que sur du coton, en allant juste un peu plus lentement ! Je n'ai pas testé, mais j'éviterais tout de même la réalisation de boutonnières...

Si je devais résumer, presque tout est possible avec un beau tissu de qualité et beaucoup de patience !

Bref : 

En plus de la robe, j'ai vraiment pris plaisir à me donner à fond pour ce concours. J'ai vu des centaines de jolies réalisations de la robe Imagine sur Instagram, autant dire que c'est un Hacklamode réussi !
Pour ma part j'ai fait partie des 6 finalistes de la catégorie "Meilleure Mise en Scène". Un grand Merci à Louis Antoinette !


Et on attend avec impatience la saison 3...

Sur ce, je vous souhaite une belle fin d'année, et surtout une année 2017... pleine de paillettes !




C'est après presque 3 mois de cliquetis d'aiguilles, que je suis bien fière de vous présenter ma nouvelle couverture en tricot !




Le matos :

  • Un kit de We are Knitters !
  • A défaut, beaucoup de pelotes de laine (selon la taille souhaitée, ici 8 pelotes de 50gr), des aiguilles en taille 5
  • Beaucoup de patience...

We are Knitter, je vous en parlais lors de la réalisation de mon premier top en tricot il y a plusieurs mois... J'ai ensuite organisé avec eux la première Knitting Party du Comptoir qui a eu lieu cet été !

Petite parenthèse : j'avais promis d'organiser la seconde Knitting Party au plus vite, mais avec une recherche d'appartement et un déménagement en fin d'année, difficile de prévoir une date plusieurs mois en avance... Néanmoins, je compte bien remettre ça en 2017 !

Ce qui me ravit :

  • Je ne quitte déjà plus ma couverture qui arrive à point nommé au moment où les températures dégringolent ! Elle fait pile la longueur de mes gambettes et est donc idéale devant la télé (en tricotant) ou même devant la machine (en cousant !)
  • Elle est d'une douceur douce ! En effet, c'est du baby alpaga, soit la laine la plus douce parmi les alpagas !
  • J'ai appris à tricoter avec 2 couleurs ! Bientôt je pourrais faire des tricots jacquards multicolores (ou pas...)

Ce qui m'ennuie :

  • C'était long !!! Mais vraiment long ! Je ne voulais pas commencer d'autres projets tant que celui-ci n'était pas fini, car sinon je savais que je n'irais pas au bout... J'ai tenu... mais vraiment c'était long !
  • Autant l'endroit est vraiment joli, ce motif m'a beaucoup plus, autant l'envers est un peu décevant...
  • Je vous ai dit à quel point c'était long ?

Bref : 

Ce projet tricot m'a permis de réaliser à quel point je tricotais lentement ! Après quelques recherches sur Google "comment tricoter plus vite" je suis tombée sur plusieurs blogs qui parlent de la "méthode continentale" ou comment tricoter jusqu'à 3 fois plus vite !!!



Ni une, ni deux, me voilà partie découvrir une nouvelle méthode de tricot pour pouvoir enchaîner les mailles jersey comme jamais !
A suivre...


Ça y est ! Enfin ! Royal Baby est arrivé... Certes avec un jour de retard sur le terme et il aura défié tous les pronostics envisagés (c'est d'actu, les pronostiqueurs n'ont décidément pas la côte !), mais tout de même il est bien arrivé et c'est le plus important, n'est-ce pas ?


Alors pour clôturer les cadeaux de la Baby Shower, voici les derniers accessoires cousus pour l'occasion.

Le matos :

  • 1 m de tissu éponge
  • 50 cm de coton
  • Pour les bavoirs: 1 bouton pression pour chaque (ou du velcro à coudre) 
  • Pour la sortie de bain : 3 m 50 de biais, ici un satin blanc
  • Pour le bloomer : 40 cm d’élastique de 1.5 cm de large pour la ceinture + 25 cm d'élastique de 0.5 cm de large pour les jambes

Pour les tissus, éponge et coton, c'est encore chez Ellen Décoration que j'ai trouvé mon bonheur. Et  ce coton aux motifs de la mer a même été choisi par la maman ! 

Ce qui me ravit :

  • Rien de très compliqué dans ces ouvrages. A part le patron du bloomer du livre "Objets couture pour bébé" de Sylvie Blondeau, (que j'avais déjà cousu ici en version girly) les bavoirs et la sortie de bain sont des modèles inspirés de ce que l'on trouve sur le net !
  • J'ai encore utilisé ma brodeuse pour broder une petite couronne sur la capuche de la sortie de bain : Effet garanti pour un vrai Royal Baby !
  • J'aime beaucoup l'idée du bavoir/bandana, une forme originale de bavoir : où comment être sexy en société quand on fait ses dents et qu'on bave partout !

Ce qui m'ennuie :

  • Encore une fois la pose de biais pour la sortie de bain... et non je ne m'y fais définitivement pas !

Bref : 

Pas sûre de tenir le niveau pour toutes les prochaines naissances, mais j'ai pris beaucoup de plaisir (et de temps !) à coudre tous ces cadeaux !




On continue les cadeaux de la Baby Shower... avec un peu de chance ça le fera venir ! (Pour ma part j'ai parié sur le 17 novembre, je suis encore en lice !)



Le matos :

  • 1 mètre de velours minkee (celui qui est si doux) ou sinon de la polaire
  • 1 mètre de ouate (plus ou moins épaisse selon la saison)
  • 1 mètre de coton 
  • 3 mètres de biais, ici un satin blanc


Les tissus viennent de Ellen Décoration à Troyes. Lors d'une virée soldes cet été, j'ai acheté des tissus "neutres" car on ne savait pas à l'époque que ce serait un petit gars.
Le velours minkee est d'une douceur incontestable, j'ai moi même pensé un moment me créer une gigoteuse géante et cocooner tout l'hiver... 
Le tissu "flamants roses" est un voile de coton très très fin, j'ai donc dû le doubler entièrement avec un voile de coton blanc pour lui donner plus de tenue et éviter la transparence.

Pour le patron de la gigoteuse, on trouve des tonnes de patrons sur Internet, et pour ma part j'ai opté pour un 6-12mois.


Et le doudou lapin est une improvisation réalisée à partir des chutes !


Ce qui me ravit :

  • Je suis bien contente de ce petit ensemble tout doux ! Et j'espère surtout que cela plaira au principal intéressé
  • J'ai ressorti la partie brodeuse de ma machine, afin d'ajouter une petite broderie sur le lapin : "Royal Doudou" ! On ne peut pas trouver plus personnalisé !
  • Encore une fois Ellen Décoration est une adresse de référence : les tissus sont beaux et doux (et tiennent après lavage) et les prix sont vraiment concurrentiels par rapport même à l'offre "en ligne"

Ce qui m'ennuie :

  • La pose du biais... vraiment ce n'est pas mon fort, je n'aime pas ça car ce n'est jamais parfait... je ne trouve pas de pied presseur adapté à ma Pfaff pour faciliter ce travail, et pourtant cela devient urgent !!!
  • La difficulté supplémentaire est qu'il a fallu assembler 4 épaisseurs de tissus différents : le velours, la ouate, le voile blanc et le tissu flamants roses ! Ça glisse, ça bouge et ça fait une sacrée épaisseur !

Bref : 

Toujours sympa de faire des cadeaux de naissance très personnalisés, qui j'espère seront utilisés :)



On ouvre les cadeaux du Royal Baby tout le mois de novembre !

Voici donc le premier cadeau : Un gilet Ananas !



Le matos :

  • Une chute de tissu molleton (40 cm)
  • 5 boutons
Le patron du gilet vient d'Ikatee ! Une jolie marque de patrons pour bébés et enfants que j'ai découverte sur Internet.


Ce qui me ravit :

  • Sur le site d'Ikatee, en s'inscrivant à la newsletter, le premier patron est offert ! J'ai donc choisi ce petit gilet Vega, qui va de 1 à 12 mois. C'est vraiment un modèle simple et mixte, je pense que je le réutiliserai pour d'autres cadeaux de naissance
  • Ce tissu... vous le reconnaissez, il était inconcevable que ce Royal Baby ne soit pas imprégné des fruits exotiques dès son plus jeune âge ! Une petite chute de mon sweat à-nanas, de Aime comme Marie, vendu chez Motif Personnel. J'ai opté pour des boutons pression bleus, afin d'ajouter une petite touche colorée 
  • Le patron est très bien expliqué, et aucune étape compliquée, au lieu du biais sur l'encolure, j'ai juste fait un ourlet, car avec la surjeteuse les finitions sont très propres !
  • Malgré le peu de tissu que j'avais, j'ai tout de même réussi à faire de beaux raccords sur les ananas ! Je progresse donc sur les raccords motifs :)

Ce qui m'ennuie :

  • Vraiment rien ! J'espère que la taille conviendra (c'est toujours ma crainte). Je suis partie sur un 6mois. Je me suis dit que ce gosse ne sera pas un nain... et que dès janvier ça lui irait ! Au pire, un gilet comme ça se porte même au printemps comme petite veste...

Bref : 

Je suis vraiment ravie de ce patron. Je n'ai pas l'occasion de coudre beaucoup de vêtements pour enfants, mais je retiens que la marque Ikatee est vraiment une valeur sûre et que les modèles sont très sympa !

A très bientôt pour les suites des cadeaux royaux !







Ce mois-ci, on parle Baby Shower !

En effet, novembre annonce la naissance du premier petit gars de ma bande de copines.
C'est forcément un événement qui va venir bouleverser nos habitudes, mais qui prévoit plein de chouettes moments à venir :) C'est aussi une page qui se tourne, et qui nous donne un peu un coup de vieux, mais le livre n'est pas fini, on a encore beaucoup de pages à écrire...




Donc, pour fêter tout cela dignement, nous avons organisé pour les futurs parents la Baby Shower ! Fête très populaire de l'autre côté de l'Atlantique, on a tout de même fait ça plus sobre, et on s'est volontiers passés du gâteaux de couches (si si ça se fait, j'ai vu ça sur Pinterest...)


Pour la déco, on s'est évidemment tournés vers Hema, que ce soit pour les ballons dorés, les guirlandes de fanions ou la vaisselle en carton.

A notre grand désespoir, ce bébé n'a toujours pas de prénom... (Grrr moi qui voulais faire une broderie personnalisée !), mais déjà un beau surnom : Royal Baby !




Aujourd'hui, je vous présente donc quelques photos de la déco et de ce chouette goûter, et dès demain, je vous présente les cadeaux cousus !

A demain...









Quoi de mieux qu'un petit séjour dans la Drôme pour une escapade à la ferme et découvrir les chèvres Angora... Et forcément, qui dit chèvres Angora, dit laine mohair !


Et oui, ça y est, vous voyez où je veux en venir...



Je voulais donc vous présenter un joli lieu, où il fait bon de s'attarder : Mohair du Moulin.

A une vingtaine de minutes en voiture de Nyons (et de sa délicieuse huile d'olive), au milieu des montagnes et avec une vue panoramique, se trouve une jolie ferme et son troupeau de chèvres.



Dans l'atelier, on découvre de nombreux produits en mohair : plaids, châles, pulls et gilets, chaussettes, bonnets... et bien évidement les pelotes de fils pour les plus aguerris ! Leur fil est composé à 80% de mohair et 20% de soie et se décline dans une quinzaine de couleurs.



Nous avions beau être en short et t-shirt, en plein mois d'août sous 30 degrés, cela ne nous a absolument pas rebutées...
Je suis donc repartie avec 8 pelotes : 6 pour tricoter un pull gris et 2 pour tricoter un snood blanc !




Nina quand à elle a choisi un gilet sans manches kaki déjà tricoté (c'est de la triche me direz vous, mais je reconnais qu'il est beau !). Et une pelote bleu canard pour tricoter un petit snood.



Le prix n'est vraiment pas donné, il faut compter entre 100 et 200 euros pour un pull et 10 euros la pelote de 50 grammes gros fil et 18 euros les 25 grammes de fils très fins. Mais c'est le prix à payer quand on veut de la qualité française !




Je n'ai absolument pas commencé mes ouvrages, et il me tarde de terminer ma couverture (je vous en parle bientôt) avant de les attaquer ! Pour moi, le mohair sera une grande première, sûrement un peu difficile au début car assez poilu et très gonflant, mais j'ai vraiment hâte de m'y mettre.





Un petite article très rapide aujourd'hui !

Artesane -que je ne présente plus- propose chaque mois un concours créatif sur son Journal.
Pour la rentrée, c'est en partenariat avec Martine -que je ne présente plus non plus- qu'il fallait broder un alphabet graphique dessiné par la talentueuse Marie-Gabrielle sur le support de son choix.
Quoi de mieux que ce concours pour mettre en pratique mon apprentissage de la broderie artisanale ?!



Me voilà donc partie pour réaliser ma parfaite trousse de rangement pour le tricot (oui, car après avoir réalisé la pochette pour ranger les aiguilles, il m'en fallait une pour ranger mon ouvrage en cours)
J'ai donc commencé par broder mon alphabet sur le tissu, une toile de coton assez épaisse. Puis j'ai cousu une chouette trousse de tricot que je peux transporter partout !



Alors autant pour la pochette, je suis vraiment satisfaite : la taille est parfaite, la doublure contient des petites poches de rangement à l'intérieur, la fermeture avec un zip ainsi que les petites anses permettent de transporter mon tricot sans l’abîmer !

En revanche, pour la broderie, je suis un peu plus sceptique sur le résultat... en effet, j'ai voulu m’entraîner sur tous les points que j'ai appris, mais du coup le résultat est très chargé... En tout cas, j'ai pris beaucoup de plaisir à broder cet alphabet et je me suis bien amusée :)



Voici donc ma nouvelle pochette qui transporte en ce moment ma prochaine couverture tricotée, mais la liste des projets tricots est aussi longue que celle de mes coutures, alors je vous laisse et je retourne à mes aiguilles !









Avant de venir vous parler laine, molleton et angora, je voulais encore apporter un peu de soleil et de chaleur sur le Comptoir (c'est ça aussi de mettre 2 mois à écrire un article, on se retrouve avec un décalage de saison...)

Le matos :

  • 1 m 60 de tissu
  • 70 cm d'élastique 
Pour cette robe cache cœur, j'ai choisi une soie corail que j'avais achetée chez Ellen Décoration à Troyes. Cette boutique est à retrouver dans la liste des bonnes adresses du Comptoir (Note à moi-même : penser à mettre à jour cette liste avec toutes les nouvelles trouvailles !)
Les soies chez Ellen Décoration sont toujours très belles, une multitude de couleurs unies, et il faut compter entre 10 et 15 euros le mètre.

Ce modèle est encore un patron de la Maison Victor (Hé oui, mes étagères commencent à être bien remplies par tous ces magazines !) : voici donc la robe Océan.

Ce qui me ravit :

  • Le patron est vraiment très facile à réaliser, l'étape la plus difficile est sûrement la pose de l'élastique, mais là encore, on s'en sort même en débutant !
  • Une petite robe que j'ai apprécié porter cet été. Elle remplace le paréo, on l'enfile en sortant de l'eau !

Ce qui m'ennuie :

  • Elle est malheureusement beaucoup trop courte ! Je ne sais pas à quel moment, j'ai loupé la longueur, mais elle n'est pas portable en dehors des vacances...
  • Elle est également assez transparente, bien que ça ne soit pas flagrant sur les photos, encore une fois importable en ville !
  • J'ai été obligée de retravailler le drapé devant. J'avais lu plusieurs couturières déçues du cache cœur qui bâillait un peu. J'ai donc beaucoup resserré, l'avantage, c'est que j'ai pu le faire facilement sur moi directement au moment de l'assemblage (plus facile de reprendre le devant que le dos !). Mais maintenant, le devant tient parfaitement en place, et je n'ai pas eu besoin d'ajouter une pression supplémentaire pour tenir les empiècements sur la poitrine.


Bref :

Je note que les soies d'Ellen Décoration sont vraiment de belle qualité et on ne s'en lasse pas ! Été comme hiver, on apprécie les porter !
Dans le numéro suivant de la Maison Victor, j'ai aperçu un haut cache cœur similaire, inspiré de cette robe, je pense que cela pourrait être une de mes prochaines coutures !