/!\ Attention : beaucoup de mignonneries se cachent dans cet article /!\

Je reviens cette semaine avec de la couture pour enfant ! Et surtout de la couture pour l'été !
Car oui l'année dernière, je cousais mes premiers vêtements pour Lilou, mais le temps passe si vite, qu'il a déjà fallu trouver une idée pour les 1 an...




Pour ceux qui me suivent déjà sur Instagram, vous n'êtes pas sans savoir, qu'après les cours de broderie avec Martine, c'est le cours de Smocks avec Karen que j'ai acheté en début d'année, toujours sur la plateforme en ligne Artesane.



Pendant plus de 2h, Karen nous apprend donc à smocker : on commence par les fournitures, tissus et fils à smocker, ensuite on découvre les plis, à la main ou à la plisseuse (ce petit outil si joli qui fait rêver, tant plisser à la main c'est fastidieux... malheureusement son prix nous décroche rapidement de nos rêveries...), on passe ensuite aux différents points de broderie pour les smocks, et enfin ceci est appliqué à un projet de Jupe pour petite fille avec 4 motifs différents.



Suite à cette vidéo, je ne me suis pas arrêtée là puisque j'ai acheté le livre de Karen, Passion Smocks

En effet, le reproche que je fais à la vidéo est le manque de projets proposés. Alors c'est sûr, une fois que l'on sait smocker, c'est à nous de le décliner, mais lorsque l'on débute on peut parfois manquer d'imagination et il aurait été sympa de présenter d'autres modèles comme des accessoires (sacs, trousses, coussins...)
Le livre de Karen est un bon complément puisqu'il propose plusieurs patrons (bébé, fille, femme et accessoires) pour décliner les smocks !



Alors, voici la petite barboteuse que j'ai réalisée dans un coton de Vichy acheté au Vietnam et ses smocks multicolores !
Le modèle de la barboteuse proposé dans le libre de Karen est très facile à réaliser, j'ai ajouté des gros boutons pression de couleurs différentes pour l'entre-jambe !



Je vous avais promis une photo bien choupi... -la maman m'a autorisée-  Alors voici cette bouille d'ange dans sa barboteuse : Lilou, 1 an d'amour :)









Tout à commencé avec une grande fierté pour débuter l'année 2017 : Lorsque j'ai vu ma photo de la Robe Imagine dans la newsletter de Louis Antoinette ! #Proud

Quelques échanges plus tard, Floriane de la marque Louis Antoinette, me proposait de tester un patron de la nouvelle collection, et cette fois ci, mon dévolu s'est posé sur une jupe crayon ! Croyez moi, la jupe crayon n'est pas vraiment le genre de modèle que j'aime porter... On imagine forcément une jupe étroite, difficile à enfiler et à porter... mais c'était avant que le créateur Julien, dessine ce modèle qui décomplexe !



Le matos :

  • 1 mètre de tissu
  • Du passepoil ou des boutons : facultatif à ajouter selon vos envies
Le patron est donc le modèle de la jupe Joséphine, qui vient juste de sortir cette semaine ! Le thème de leur collection d'été est "Héroïnes", forcément lié à des femmes inspirantes...

Ce n'est pas une mais deux jupes que je vous présente ici : tant j'ai aimé coudre la première, la seconde est arrivée une semaine après...
Le premier tissu est un lainage déniché chez Sacrés Coupons durant les soldes d'hiver. J'aime beaucoup ce tissu, il est réversible avec un côté bleu et un coté gris. Pour la jupe j'ai opté pour le gris, mais je vous présente bientôt ma réalisation avec le côté bleu (et oui le coupon faisait 3 mètres...).
J'ai ajouté un passepoil or sur les pièces devant, afin de marquer la taille et ajouter un effet "poches" ainsi 6 petits bouton dorés, trouvés il y a bien longtemps chez mercerie-extra.



Pour la seconde jupe, j'ai souhaité un modèle moins classique, rien de mieux que du Wax pour ça ! J'ai tout de même trouvé un tissu Wax sobre au marché Saint-Pierre que j'ai associé à un satin de coton noir des Coupons de Saint Pierre. J'ai ajouté un passepoil de satin noir sur les coutures horizontales, un ton sur ton qui permet juste de souligner les courbes de la jupe !

Ce qui me ravit :

  • Franchement le patron est carrément CANON ! J'ai eu un peu peur au départ du modèle "Crayon", car comme je suis petite, les jupes sous les genoux ne sont pas forcément très avantageuses, mais le gros plus en couture c'est qu'on fait ce qu'on veut et surtout avec la longueur de l'ourlet ! J'ai donc bien raccourci les longueurs...
  • Cette jupe est composée de 9 découpes ! Ceci permet donc d'imaginer des associations de tissus, couleurs, des poses de passepoil un peu partout... Bref un modèle simple mais qui peut tout de même être décliné avec beaucoup de facilité.
  • J'aime vraiment les 2 modèles qui n'ont encore une fois rien à voir, et montrent bien à quel point un patron peut se décliner et être interprété et réinterprété !

Ce qui m'ennuie :

  • Il aurait été sympa que le livret propose quelques possibilités de déclinaison comme l'ajout de passepoil (c'était le cas dans certains modèle de Louis Antoinette, avec les étapes avec et sans passepoil), afin de permettre aux plus débutant d'oser se lancer !
  • Je dois tout de même vous faire part d'une malencontreuse petite anecdote sur ma première jupe en lainage : le matin en allant au bureau et en traversant dans la rue, j'ai voulu élégamment enjamber une grosse flaque d'eau, en assurant un joli saut de biche... CRAC... La fente à l'arrière s'est agrandit d'une bonne dizaine de centimètre... Mais rassurez-vous, les choses sont bien faites car j'avais un collant bien opaque et que malgré cette ouverture, la fente restait descente. Il faut tout de même en tirer une belle leçon : oublier les sauts de biches ne pas hésiter à bien solidifier la couture sur la fente arrière, en faisant plusieurs points de sûreté en bas de la couture !

Bref :

Un modèle que je conseille vraiment aux débutants ou aux couturières plus aguerries qui aiment les projets minutes !
Allez je vous laisse...


    En avril, Artesane lançait son nouveau défi broderie ! Le concept : 30 jours pour broder sur un tissu maille...




    Toutes les folies sont permises, en utilisant les différents points de broderie appris lors des cours de Martine (je vous en parlais déjà ici de Marine... et souvenez vous, j'ai déjà brodé une petite jupe, et une trousse pour un défi précédent)



    Alors, pour ma part, j'ai voulu me lancer dans la confection d'un body... ça fait bien longtemps que je cherchais un patron qui puisse me convenir...
    Malheureusement le patron Aime comme Marie fut sold out en 24h... je me suis donc rabattue sur Nettie, celui de Closet Case Pattern, vendu en pdf et en français sur le site Makerist.


    Le matos :

    • 1,20 m de tissu
    • de quoi broder : fils, tambours, aiguilles, entoilage...
    J'ai choisi de broder le thème des oiseaux du paradis, si joliment dessinés par Marie-Gabrielle ! Mais j'ai évidemment téléchargé toutes les autres planches, qui sauront m'inspirer très prochainement je pense...
    Pour les couleurs, le tissu étant un bleu uni, j'ai opté pour 3 couleurs de fils à broder : 2 nuances de vert et un rose pâle


    Ce qui me ravit :

    • Tout d'abord sur le patron, je dois dire que ce body est vraiment comme je le voulais ! Il peut se décliner en robe ou en body, avec plus au moins de décolleté devant ou dos, et des manches courtes ou longues... autant dire, beaucoup de possibilités !
    • J'ai choisi un dos assez dégagé afin d'avoir de l'espace pour mes broderies. J'ai pris beaucoup de plaisir à broder ces motifs, et finalement c'est allé assez vite, car les formes sont petites !

    Ce qui m'ennuie :

    • Un peu prise par le temps (hé oui, article posté juste à temps pour le concours) je n'ai pas pu broder tout ce que je souhaitais, j'aurais voulu ajouter un oiseau encore en bas du dos...
    • Malheureusement, le tissu choisi n'est pas assez extensible, surtout au niveau des manches... du coup elles sont assez dures à enfiler... Je pense que pour un tissu moyennement extensible, il faut prendre une petite taille au dessus




    Bref :

    Non seulement je suis vraiment très contente de mes broderies, je ne trouve malheureusement jamais assez de temps pour en faire plus, mais j'ai encore d'autres projets en tête qui ne devraient pas tarder...
    Et surtout pour ce patron, il me tarde d'aller chercher d'autres tissus bien extensibles pour décliner ce modèle... vous risquez d'en voir passer d'autres :)




    C'est officiel, la 3ème Knitting Party du Comptoir aura lieu le 10 juin !

    Suite à la motivation des tricoteuses de celle de février, il a fallu rapidement trouver un nouveau créneau et de nouveaux kits...


    Forcément, la période estivale oblige, nous partons sur les pelotes de coton. Déjà testées et approuvées lors de la première Knitting Party.

    Save the date

    Je vous donne rdv chez moi (Paris 15ème) le samedi 10 juin 2017 à partir de 14h00, et toujours en partenariat avec We Are Knitters




    Pour s'inscrire

    Toujours aussi simple, il suffit de s'inscrire sur le site.



    Ce sont bien 3 kits qui sont proposés :

    • Le juliet Tee : niveau débutant avec son détail ajouré en gris ou aquamarine
    • Dusk Flip Jumper : niveau intermédiaire, une petite robe idéale à porter sur une tenue d'été
    • Hualpa Kimono : niveau intermédiaire, le kimono d'été pour apprendre à tricoter avec 2 couleurs en naturel et saumon ou naturel et gris
    Vous avez donc le choix !




    Concours ! 


    Et comme une bonne nouvelle n'arrive jamais seule, je vous propose un chouette concours sur ma page Instagram :

    Le kit complet contient :

    • 3 grosses pelotes de coton Pima
    • 1 paire d'aiguilles 5mm en bois
    • 1 étiquette WAK
    • 1 aiguille à coudre pour la laine
    • le patron et les explications détaillées.
    Et si vous êtes disponibles, vous pourrez venir le tricoter lors de la Knitting Party de juin ! (Dans le cas contraire, le kit vous sera envoyé)

    C'est très simple, il suffit de laisser un commentaire sous la photo, en précisant la couleur du kit que vous souhaitez et en taguant 2 ami(e)s.

    Vous avez jusqu'au dimanche 14 mai au soir pour participer ! Le gagnant sera annoncé lundi 15 au matin...



    Voilà bien longtemps que je n'étais pas venue ici, vous faire part de mes coutures !
    Pourtant, je n'ai pas chaumé cet hiver, mais voilà que les jours filent, le printemps est déjà bien là...




    L'occasion surtout de ressortir les patrons et coutures plus légères, petites vestes, blouses et chemisiers qui sont restés au fond du placard derrière les gros pulls durant les mois hivernaux...

    Pour cette reprise, on parle d'une blouse avec des smocks élastiques... Une première pour moi !

    Avant tout, je précise que cette technique n'a rien à voir avec les smocks brodés que j'ai récemment découvert avec Karen (Ceux qui me suivent sur Instagram, auront compris cette nouvelle passion... dont j'espère vous parler très bientôt). Ici nous parlons des fronces, réalisées à la machine avec un fil élastique !


    Le matos :

    • 1m50 de tissu
    • Une bobine de fil élastique (environ 12mètres)
    • 2 petits boutons pour les manches
    Le patron est un modèle de Burda Couture Facile HS Automne-Hiver 2015
    Le modèle est assez simple, la seul difficulté étant la création des fronces élastiques.
    Pour le tissu, on retrouve à nouveau une magnifique batiste de coton d'Atelier Brunette (que je ne présente vraiment plus, dont j'ai déjà parlé ici, ou ici), le "Twist Dark Blue"


    Une publication partagée par Comptoir De Paname (@comptoirdepaname) le

    Ce qui me ravit :

    • Il me démangeait de tester des fronces élastiques à la machine, et j'ai été contente de trouver ce patron à la fois simple et moderne.
      Une publication partagée par Comptoir De Paname (@comptoirdepaname) le
    • Les patrons dans Burda Facile, sont vraiment agréables à réaliser et toujours une source d'inspiration quand je recherche un modèle.
    • Le côté très ample en haut, mais à la fois resserré à la ceinture, apporte une vraie originalité à ce patron
    • Le petit détail sur les manches 3/4 décorées par 2 boutons
    • J'aime beaucoup porter cette blouse, surtout lorsque les jours deviennent plus chauds. Je peux aussi bien la porter au bureau qu'en vacances, ici la preuve lors des dernières vacances au Vietnam, où le temps humide s'acclimate très bien à ce genre de vêtement en coton !




    Ce qui m'ennuie :

    • La réalisation des smocks n'était pas de toute simplicité ! Les explications de Burda étaient carrément légères sur le sujet avec la peur de se planter (Heureusement Google est toujours là pour nous rassurer...)
    • Le moment de resserrer les élastiques s'est avéré laborieux, surtout lorsque 2 d'entre eux ont cassé et qu'il a fallu découdre l'ensemble de la ligne pour recommencer..

    Quelques informations sur la réalisation des fronces en machines :
    • Avant tout, sur la bande de tissu à plisser, muni d'une règle, tracez des lignes dans la longueur espacées de 1 cm (j'ai utilisé un stylo roller Frixion pour plus de précision, qui s'efface avec un coup de fer à repasser)
    • Réglez votre machine sur un point zigzag. Le point zigzag doit être assez large pour maintenir le fil élastique. Si vous choisissez un point trop petit, le risque est de piquer l’élastique qui ne pourra plus coulisser dans la couture. Faites des essais sur un échantillon !
    • La couture se fera sur l'envers du tissu. Positionnez le fil élastique le long des lignes tracées au stylo précédemment et commencez à coudre au point zigzag autour de l’élastique.
    • Après avoir cousu l'ensemble des lignes, il suffit de tirer délicatement sur l’élastique pour froncer et de l'ajuster à la taille souhaitée ! Cette étape est délicate (ne pas craquer l’élastique, sinon il faudra recommencer...)
    • Vous pouvez sinon, tirez l’élastique en même temps que vous le cousez au point zigzag, cela demande encore plus de concentration, et une difficulté supplémentaire pour bien répartir les fronces. Si vous tirez trop dessus, le risque est d'avoir une bande trop froncée, donc l'ajustement est plus compliqué à réaliser.

    Bref :

    Une nouvelle blouse de mi saison s'ajoute à ma garde robe ! Bien contente de ces premières "Smocks" élastiques.


    Voilà, je file écrire mon prochain article, maintenant que je suis relancée :)
    Parmi les bonnes résolutions de 2017, on a bien sûr inclus celle de trouver plus de temps pour tricoter et se faire de jolis vêtements... alors quoi de mieux que de se retrouver lors de cette seconde Knitting Party du Comptoir ?!

    Pour ceux qui découvrent le concept de la Knitting Party, les infos de la première sont à retrouver juste ici.

    J'ai un peu traîné à organiser cette seconde édition, mais une recherche d'appartement puis un déménagement ont rendu les week-ends incertains...

    Save the date

    Alors, nous y voilà, je vous donne rdv chez moi (Paris 15ème) le samedi 25 février 2017 à partir de 14h30, et toujours en partenariat avec We Are Knitters

    Pour s'inscrire

    Toujours aussi simple, il suffit de s'inscrire sur le site.
    Le prix est un peu plus cher que la dernière fois, mais si vous avez déjà des aiguilles (Taille 8mm) vous allez économiser 5 euros !
    Et oui c'est parce que cette fois-ci, ce n'est plus du coton mais de la laine si douce (100%) et on s'attaque à un sacré beau pull : Waffle Sweater.



    Mais on se rassure il n'est pas trop compliqué, sa forme est simple et si vous savez faire une maille endroit et une maille envers, tout devrait bien se passer !
    Ce sera certes un peu plus long que le débardeur de cet été (il faut des manches ;) ) mais imaginez votre fierté lorsque vous porterez fièrement votre bel ouvrage...

    Cette fois ci, j'ai choisi pour vous 3 couleurs : le gris et l'aquamarine (qui avaient déjà été vos préférées lors du dernier atelier) et j'ai ajouté un mauve chiné qui me fait beaucoup de l’œil :)




    Les places sont toujours limitées (même si mon appart est un peu plus grand) , alors on ne tarde pas à s'inscrire, surtout que les inscriptions se terminent une semaine avant afin de recevoir les kits à temps !

    Voilà, je vous attends nombreux et j'ai bien hâte de vous (re)rencontrer !

    A bientôt





    Après plusieurs jours semaines passées le nez dans les cartons de déménagement, je réapparais le temps de vous parler de ma robe Imagine ! Et en cette fin d'année, je suis un peu bavarde...

    La marque de patrons Louis Antoinette (souvenez-vous de la petite rencontre juste ici) a lancé pour cette fin d'année son concours Hacklamode Saison 2 !
    C'est donc le patron de la jolie robe Imagine qui est offert, avec pour objectif de se l'approprier et d'en faire une création unique et originale !




    Pour l'occasion du concours, je me suis amusée à imaginer (c'est le cas de le dire) une petite vidéo en stop motion, et je vous remercie pour son accueil sur Instagram !


    Le matos :

    • 1 m 50 de tissu principal
    • 1 m 50 de doublure (facultatif)
    • Un petit coupon 40 * 40 cm pour l'empiècement dos (facultatif)
    • Un zip invisible de 60 cm
    Afin que cette prochaine année soit pleine de paillettes, j'ai opté pour un tissu à sequins de chez Pretty Mercerie. Ce n'est pas un tissu de déguisement comme on peut en trouver pas très cher au Marché Saint Pierre, c'est un vrai et beau tissu pour une tenue de soirée.
    L'inconvénient du tissu à sequins (en plus de sa complexité à être cousu, mais ceci je vous en parle un peu plus bas) est que l'envers n'est vraiment pas agréable sur la peau ! J'ai donc opté pour une doublure sur l'ensemble de robe (sauf l'empiècement dos qui est ajouré). La doublure noire bemberg provient des Coupons de Saint Pierre (comme la plupart de mes doublures...)
    La jolie dentelle pour le dos vient également de chez Pretty Mercerie. Elle est très douce et très agréable à même la peau.



    Ce qui me ravit :

    • Quoi de mieux qu'un chouette concours en cette fin d'année pour se motiver à réaliser sa robe du nouvel an ! D'autant qu'avec un déménagement en décembre, je me voyais déjà prise de court pour confectionner ma tenue...Mais en s'y prenant à temps, j'y suis arrivée
    • J'ai réussi à coudre ce tissu à sequins : en prenant son temps et y allant pas à pas, tout se fait, même les pinces, les plis creux, la pose d'un zip invisible etc.
    • Elle est entièrement doublée, et pour des raisons pratiques et esthétiques, la doublure a été cousue à la main, alors certes c'est encore plus long, mais ça valait le coup
    • Ce patron est juste magnifique, pour avoir vu toutes les réalisations du concours, cela prouve qu'un patron peut vraiment se décliner à l'infini et que les interprétations de chacun sont vraiment uniques !

    Ce qui m'ennuie :


    Prenons un peu le temps de parler d'un sujet qui m'a beaucoup préoccuper pour ce projet : coudre le tissu à sequins.
    En effet, rien de très contraignant sur cette robe à part ce fameux tissu, qui m'a certes beaucoup inspirée mais lorsque je l'ai reçu les questions ont commencé à se poser !
    Je partage donc mon expérience qui j'espère permettra à d'autres de franchir le cap...

    • Alors oui, soyons clair, coudre du tissu à sequins, c'est long, mais vraiment très long ! En plus de la complexité du tissu, il a fallu ici aussi prévoir une doublure cousue à la main. On choisit donc un joli modèle et surtout un joli tissu (car oui, on trouve toutes les qualités de tissus à sequins, et vu le temps qu'on y passe autant qu'il en vaille le coup... si c'est pour semer tous ses sequins au moindre mouvement en soirée, ça n'a pas d’intérêt !). Le tissu choisi de Pretty Mercerie est réellement de bonne qualité, d'une part les paillettes sont petites (donc plus faciles à positionner) et surtout elles tiennent bien individuellement, ce qui veut dire que lorsqu'on coupe, on n'a pas toutes les paillettes voisines qui se décrochent !


    • Après quelques lectures sur le net, les premiers conseils étaient de choisir un modèle simple, et on peut dire que je n'ai pas respecté cette règle : cette robe Imgine n'a rien d'un basic, et pourtant j'ai pu réaliser tous les points techniques du modèle : pose du zip invisible, pinces poitrines et épaules, plis creux, poches... Encore une fois il faut juste prendre son temps, mais rien n'est impossible !
    • Préparation du tissu : évidemment, on ne le lave pas en machine ! Il faudra passer par le pressing... 
    • Il faut prévoir de bons ciseaux de coupe (mais vraiment bons) et surtout on oublie ses précieux ciseaux de couture, car les lames ne seront vraiment pas en bon état après... Prévoir un aspirateur pas loin, car on se retrouve très rapidement avec un sol jonché de paillettes !


    • En plus du temps, on prévoit aussi un beau stock d'aiguilles machine ! Car oui quand on commence à cumuler les épaisseurs, ça casse... Pour ma part, j'ai dû utiliser au moins 8 aiguilles ! Il y a certains passages plus compliqués (au début tout va bien avec 2 épaisseurs, c'est sur la fin que ça coince !!), dans ce cas ne pas hésiter à coudre en tournant la molette à la main...
    • Comme pour chaque ouvrage, on n'oublie pas de repasser, mais surtout, pas trop fort et avec une pattemouille, afin de ne pas brûler les paillettes (100% polyester !) . Cette étape reste très importante, notamment pour bien positionner les sequins lors des coutures, et il ne faut pas hésiter à les positionner à la main avant de passer le fer (ah ben oui c'est long !)
    • On évite les coutures visibles (surpiqûres, ourlets...) car ce n'est vraiment pas esthétique sur les paillettes, si l'on veut bien maintenir une couture ou faire un bel ourlet il va falloir passer à la couture main...
    • Rien de particulier à dire sur la couture d'un zip, de pince..., on fait pareil que sur du coton, en allant juste un peu plus lentement ! Je n'ai pas testé, mais j'éviterais tout de même la réalisation de boutonnières...

    Si je devais résumer, presque tout est possible avec un beau tissu de qualité et beaucoup de patience !

    Bref : 

    En plus de la robe, j'ai vraiment pris plaisir à me donner à fond pour ce concours. J'ai vu des centaines de jolies réalisations de la robe Imagine sur Instagram, autant dire que c'est un Hacklamode réussi !
    Pour ma part j'ai fait partie des 6 finalistes de la catégorie "Meilleure Mise en Scène". Un grand Merci à Louis Antoinette !


    Et on attend avec impatience la saison 3...

    Sur ce, je vous souhaite une belle fin d'année, et surtout une année 2017... pleine de paillettes !




    C'est après presque 3 mois de cliquetis d'aiguilles, que je suis bien fière de vous présenter ma nouvelle couverture en tricot !




    Le matos :

    • Un kit de We are Knitters !
    • A défaut, beaucoup de pelotes de laine (selon la taille souhaitée, ici 8 pelotes de 50gr), des aiguilles en taille 5
    • Beaucoup de patience...

    We are Knitter, je vous en parlais lors de la réalisation de mon premier top en tricot il y a plusieurs mois... J'ai ensuite organisé avec eux la première Knitting Party du Comptoir qui a eu lieu cet été !

    Petite parenthèse : j'avais promis d'organiser la seconde Knitting Party au plus vite, mais avec une recherche d'appartement et un déménagement en fin d'année, difficile de prévoir une date plusieurs mois en avance... Néanmoins, je compte bien remettre ça en 2017 !

    Ce qui me ravit :

    • Je ne quitte déjà plus ma couverture qui arrive à point nommé au moment où les températures dégringolent ! Elle fait pile la longueur de mes gambettes et est donc idéale devant la télé (en tricotant) ou même devant la machine (en cousant !)
    • Elle est d'une douceur douce ! En effet, c'est du baby alpaga, soit la laine la plus douce parmi les alpagas !
    • J'ai appris à tricoter avec 2 couleurs ! Bientôt je pourrais faire des tricots jacquards multicolores (ou pas...)

    Ce qui m'ennuie :

    • C'était long !!! Mais vraiment long ! Je ne voulais pas commencer d'autres projets tant que celui-ci n'était pas fini, car sinon je savais que je n'irais pas au bout... J'ai tenu... mais vraiment c'était long !
    • Autant l'endroit est vraiment joli, ce motif m'a beaucoup plus, autant l'envers est un peu décevant...
    • Je vous ai dit à quel point c'était long ?

    Bref : 

    Ce projet tricot m'a permis de réaliser à quel point je tricotais lentement ! Après quelques recherches sur Google "comment tricoter plus vite" je suis tombée sur plusieurs blogs qui parlent de la "méthode continentale" ou comment tricoter jusqu'à 3 fois plus vite !!!



    Ni une, ni deux, me voilà partie découvrir une nouvelle méthode de tricot pour pouvoir enchaîner les mailles jersey comme jamais !
    A suivre...


    Ça y est ! Enfin ! Royal Baby est arrivé... Certes avec un jour de retard sur le terme et il aura défié tous les pronostics envisagés (c'est d'actu, les pronostiqueurs n'ont décidément pas la côte !), mais tout de même il est bien arrivé et c'est le plus important, n'est-ce pas ?


    Alors pour clôturer les cadeaux de la Baby Shower, voici les derniers accessoires cousus pour l'occasion.

    Le matos :

    • 1 m de tissu éponge
    • 50 cm de coton
    • Pour les bavoirs: 1 bouton pression pour chaque (ou du velcro à coudre) 
    • Pour la sortie de bain : 3 m 50 de biais, ici un satin blanc
    • Pour le bloomer : 40 cm d’élastique de 1.5 cm de large pour la ceinture + 25 cm d'élastique de 0.5 cm de large pour les jambes

    Pour les tissus, éponge et coton, c'est encore chez Ellen Décoration que j'ai trouvé mon bonheur. Et  ce coton aux motifs de la mer a même été choisi par la maman ! 

    Ce qui me ravit :

    • Rien de très compliqué dans ces ouvrages. A part le patron du bloomer du livre "Objets couture pour bébé" de Sylvie Blondeau, (que j'avais déjà cousu ici en version girly) les bavoirs et la sortie de bain sont des modèles inspirés de ce que l'on trouve sur le net !
    • J'ai encore utilisé ma brodeuse pour broder une petite couronne sur la capuche de la sortie de bain : Effet garanti pour un vrai Royal Baby !
    • J'aime beaucoup l'idée du bavoir/bandana, une forme originale de bavoir : où comment être sexy en société quand on fait ses dents et qu'on bave partout !

    Ce qui m'ennuie :

    • Encore une fois la pose de biais pour la sortie de bain... et non je ne m'y fais définitivement pas !

    Bref : 

    Pas sûre de tenir le niveau pour toutes les prochaines naissances, mais j'ai pris beaucoup de plaisir (et de temps !) à coudre tous ces cadeaux !